La fille qui tombait en amour partout dans le monde

J’ai un cœur tellement léger et grand que l’amour, éphémère ou de longue durée, je le croise partout où je m’arrête. C’est épeurant, mais rafraîchissant de vivre de tels moments en voyage. Mes rencontres éphémères ne se rapprochent pas forcément toujours de l’amour et je suis sans doute un peu trop naïve, mais j’aime croire qu’elles méritent toutes une deuxième chance. Et si j’ai tord d’oser croire cela, il y a tout de même une chose dont je suis certaine. Ces amours passagers ont une raison d’être et font, en quelque sorte, parties de mes aventures aux quatre coins du globe.
 
On aura beau dire que je suis dépendante affective et que je m’attache trop vite, mais je n’en crois pas un mot. Ces petits moments qui me font vivre l’amour pour une durée précise, enrichissent, d’abord et avant tout, mes souvenirs de voyages.
 
De Montréal à Berlin, en passant par Charlottetown, Paris, Barcelone et j’en passe…
 
Que ce soit un verre de trop ou un regard trop charmeur qui me mène jusque là chaque fois, j’aime m’accrocher au moment présent. Encore à ce jour, je ne sais pas si c’est ma curiosité ou ma naïveté qui me pousse à toujours vouloir savoir ce qui arriverait si… Mais je préfère vivre tout ce que ces rencontres ont à m’apporter plutôt que de passer mes jours à me demander ce qui aurait pu arriver.
 
Parce que jamais je n’aurais voulu passer à côté de vivre le romantisme de Paris au bras d’un péruvien musicien, le temps d’un soir.
 
De me perdre dans les yeux bleus d’un allemand à roadtripper pendant une semaine sur les routes allemandes.
 
D’avoir les guts d’embrasser mon high school crush des maritimes avant de prendre mon vol pour Montréal quand j’avais seulement 16 ans.
 
D’apprendre à danser la salsa en suivant les pas d’un espagnol sous les étoiles d’Espagne.
 
De dormir sur une plage. De dormir dans une voiture. De booker 3 nuits à l’auberge et n’en passer qu’une seule.
 
Les dernières années sont remplis de tant d’aventures, tant d’histoires et tant de moments uniques qui sont venus à moi grâce à ces amours de voyages. Je ne peux qu’en ressortir grandis et pleine de bons souvenirs.
 
Les amours de voyages m’ont appris beaucoup. À me laisser aller, à vivre une émotion jusqu’au bout et à voir le bon dans chaque personne qui croise ma route. Plus important encore, les amours de voyages m’ont appris à apprécier le moment présent. Quand on y pense, s’éloigner d’une possible histoire éphémère par peur d’avoir le cœur brisé, c’est aussi s’éloigner d’une possible rencontre qui pourrait s’avérer extraordinaire.
 
Les adieux ne seront jamais faciles après avoir autant ouvert son cœur, mais les souvenirs resteront pour toujours et vaudront plus que tous les adieux déchirants possibles.
 
À toutes ces rencontres, je rêve à vous de temps à autres et peut-être que je ne devrais pas, mais ça me rend heureuse. J’espère que les souvenirs que vous gardez de moi vous rendent tout aussi heureux que ceux que je garde de vous.
 
On se retrouvera peut-être sur une plage ou dans un petit café d’une ville étrangère un jour ou l’autre. En attendant, bonne route.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s