Revenir après un petit-mais-long voyage

On le craint comme la peste. C’est le pire ennemie de tous les voyageurs. Ce moment où l’on se dit: «Ok, c’est vraiment là, la fin. Voilà, je retourne vers la maison.» avec des larmes déjà nostalgiques qui nous coulent sur les joues en montant à bord de l’avion. À ce moment précis jamais je n’aurais crue qu’il y aurait vraiment quelque chose de bien dans le fait de revenir après un long voyage. Tout était déjà que de simples souvenirs. J’allais revenir à la «vie normale» et probablement me mettre à pleurer à chaque fois que quelqu’un voudrait entendre mon périple parce que je m’ennuie beaucoup trop.

J’avais tord.Voyage 2015 688

Aujourd’hui, on est le 5 mai 2015 et ça fait un peu plus d’une semaine que je suis revenue de ce petit-mais-long voyage de 2 mois en Europe et je me rends compte que de revenir c’est beaucoup plus que des adieux déchirants, que de ranger son backpack et réaliser qu’on a des factures à payer. Revenir c’est bien plus que tout ça. Revenir ce n’est certainement pas que du négatif comme nous le pensons tous.
J’ai tenté, en quelques mots, de vous partager mon expérience positive du retour.

Revenir sur sa ville
C’est beau revenir d’un voyage parce qu’après une grande aventure comme celle-là, on a constamment envie de jouer au touriste, même dans notre propre ville.
Check moi aller, j’ai ben trop de fun à me promener dans les rues du vieux Mascouche et à réapprendre l’histoire de Terrebonne. Je vais à l’île-des-Moulins plus souvent que n’importe quel terrebonnois. Et ça, ce n’est que pour ma ville, alors imagine-moi dans Montréal? Revisiter des choses que j’ai vu un million de fois, mais avec l’oeil d’une touriste, prendre le temps et s’arrêter plutôt que de se dire: «Ah j’connais ça, je l’ai déjà vu, j’suis déjà venue icitte!» Apprécier POUR DE VRAI, ces choses que j’ai déjà trouvé si banales.
Revenir c’est beau parce que ça nous ouvre sur encore plus de choses sur lesquelles s’émerveiller encore et encore. Et s’émerveiller c’est beau. C’est comme un mélange d’amour, de magie pis de petit bonheur qui nous prend par la main.

Voyage 2015 624

Revenir sur sa famille
Même si je l’ai répété souvent: le seul truc dont je m’ennuie quand je pars c’est mon chat. Ma famille n’est pas pour autant moins importante. C’est certain qu’ils se sont, sans aucun doute, beaucoup plus ennuyé de moi que moi d’eux. Mais oui, il m’est arrivé, un peu, quelques fois, de m’ennuyer de ma petite famille.Voyage 2015 532

 

 

 

 

 

 

 

Et encore une fois, c’est beau revenir parce que aujourd’hui je suis plus proche de ma famille que je ne l’ai  jamais été. Je me rappel la guerre incroyable sur laquelle je les ai quitté. Revenir dans une ambiance de paix comme celle-là, ça fait du bien. Vouloir faire une surprise à ma mère en rentrant et la voir fondre en larme et shaker pendant une bonne heure suivant le moment qu’elle m’a vue apparaître dans la maison en plein milieu de la nuit, ça m’a juste rappeler comment je l’aime ma maman. Et ça fait du bien de voir que quelqu’un peut t’aimer autant que ça. C’est pas tous les jours que quelqu’un va fondre en larmes en te voyant, vive les mamans pour tous ces moments ultras émotifs!
Recevoir toute cette dose de bonheur dès mon retour, ça m’a fait réaliser que je l’aime ma famille et sûrement plus que ce que je pensais.

Revenir sur soi-même
Après plus d’une semaine de retour dans mes affaires, sans emploi et sans école, j’ai eu beaucoup de temps pour repenser à mon voyage. Avec tout ce fou temps libre devant moi pour réfléchir, j’ai réalisé que je sentais vraiment que j’appréciais beaucoup plus chaque moment de ma journée. Ça m’a aussi ouvert les yeux sur le fait que je me sentais enfin «moi». Je m’explique! Depuis que la vie a commencé à être pas jolie jolie, autour de mes 17 ans, mon seul vrai but dans la vie était de retrouver qui j’étais avant parce que plus les années avançaient plus je sentais que je perdais cette personne que j’aimais être. Et en étant de retour dans mes affaires, j’ai vraiment eu le sentiment que j’étais cette personne-là à nouveau. C’est quand même fou comme sentiment. Je pourrais comparé ça à quelqu’un qui a perdue la vue depuis des années, mais qui soudainement la retrouve et ce à un très jeune âge. Ce qui lui permet d’avoir encore toute la vie devant elle pour la vivre avec ses nouveaux yeux.
Dans le fond, c’t’un peu comme si une partie de moi était déjà partit en voyage depuis des années pis qu’elle attendait juste que je vienne la rejoindre pour que, finalement, je me retrouve à nouveau.
Et cette partie-là en cachait vraiment tout pleins de belles choses. Comme de la petite amour pour ma famille et pour moi-même pis des beaux jours à venir pour encore longtemps.
Parce que c’est beau revenir.

Mais ce qui est encore plus beau c’est d’être capable de réaliser tout ça.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s