Partir en camping seule ou comment apprendre à rire de ses malheurs

Je fais beaucoup de camping depuis que je suis toute petite, mais jamais je n’étais partie qu’avec pour seule amie ma petite tente (celle de ma maman, merci full). Pourtant, c’est lors d’un mois d’août avec un peu trop de journées libres à mon goût, que l’idée folle m’a traversée l’esprit. En plus de n’avoir jamais fait l’expérience du camping en solitaire, j’avais décidé de m’aventurer dans une région où je n’avais encore jamais mis les pieds, mais que je suis vite tombée amoureuse, la Gaspésie!

Armée de mon backpack, ma tente et tout mon matériel de camping, c’est donc en direction de Carleton-sur-Mer que je suis partie.

Fort probablement que mon expérience de camping en général depuis mon très jeune âge, on fait en sorte que j’ai survécue à ce périple, mais la température en ma faveur a évidemment beaucoup aidé aussi. C’est pourquoi c’est vers la fin de mon séjour que l’histoire devient vraiment intéressante. Parce qu’une semaine de camping au gros soleil ça devient presque routinier!

C’est exactement au réveil du matin du démontage, que le fun commence! Un énorme coup de tonnerre vient me sortir de mon sommeil à environ 7:30 ce matin-là. Je me précipite immédiatement à l’extérieur de la tente pour amorcer le démontage et essayer de finir avant que l’orage arrive. Évidemment, malgré tous mes efforts, l’orage est arrivé bien avant que j’eue le temps de finir. Mes voisins de camping, me voyant crier des insultes après ma tente accourent pour venir me donner un coup de main. On remballe le tout vite fait et on se dirige vers la cabane la plus proche pour être à l’abri. Une fois à l’intérieur, je m’occupe de ma tente, mais une fois cela terminé, je ne suis pas à bout de mes aventures pour cette journée qui vient à peine de commencer! À ce moment, c’était carrément le déluge à l’extérieur et pour ma dernière journée, je comptais faire du pouce pour me rendre à St-Omer et visité une amie de ma mère. Les mêmes gentilles personnes qui m’ont aidé avec ma tente, m’ont amené en voiture jusqu’à l’accueil du camping, là où j’ai pu attendre au sec que la tempête se calme.

Quand (je croyais) que le tout c’était finalement calmé, j’ai pris tous mes trucs et je suis partie en direction de la 132 pour aller faire du pouce. C’est à peine 10 minutes après mon départ que ça repart de plus belle et encore plus fort! Heureusement, il y avait une petite cabane sur mon chemin pas trop loin devant. Je m’y suis réfugié et 2 autres backpackers qui passaient par là dans l’autre sens ont d’ailleurs fait la même chose.

Quand finalement, le tout c’est arrêté pour de bon, j’ai dit au revoir à mes nouveaux amis et j’ai continué mon chemin. J’étais bien contente d’être accompagné durant ces deux longues heures d’attente. Nous en avons profité pour échanger sur nos voyages et différentes expériences que nous avions faites auparavant. Une belle façon de « perdre » son temps! J’ai finalement réussit à me rendre sur le bord de la 132 et m’installer pour faire du pouce quand il était presque rendu midi déjà. Je n’avais toujours pas mangé et je commençais à avoir très faim, mais heureusement, à peine que je déposais mon backpack sur le sol, que quelqu’un me proposait déjà de m’embarquer.

Et c’est donc après toutes ces aventures, que j’ai finis par me rendre chez l’amie de mère. À mon arrivé, elle m’a évidemment posé des questions sur ma matinée. Étant donné qu’elle était au courant que j’avais une tente à démonter et qu’il avait plu tout le matin, elle était très curieuse de savoir comment je m’en étais sortie.

Cependant, tout ce que j’eus réussi à sortir de ma bouche à ce moment-là, ce fût un grand éclat de rire, car je ne me voyais pas réagir autrement que de rire à grand déploiement de ce début journée pas comme les autres.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s